Saint Augustin

Commentaire de saint Augustin sur la Transfiguration

Cette voix venant du ciel, nous l'avons entendue quand nous étions avec lui sur la montagne sainte (2P 1, 18).

1. "Seigneur, il nous est bon d'être ici." Las de vivre au milieu de la foule, Pierre avait trouvé la solitude sur la montagne où son âme se nourissait du Christ. Pourquoi quitter ce lieu pour aller vers les fatigues et les peines, puisqu'il brûlait pour Dieu d'un saint amour et, par le fait, sanctifiait sa vie ? Il voulait ce bonheur pour lui si bien qu'il ajouta : "Si tu veux, faisons ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie"...

Pierre désirait trois tentes : la réponse venue du ciel a montré que nous n'en avons qu'une : le verbe de Dieu est le Christ, le Verbe de Dieu est dans la Loi, le Verbe de Dieu est dans les prophètes... Au moment où la nuée les enveloppa tous, et forma pour ainsi dire une seule tente au-dessus d'eux, une voix en sortit... Celui que la voix révélait est celui dont la loi et les prophètes se glorifiaient : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé; écoutez-le". Car vous l'avez écouté dans les prophètes, vous l'avez écouté dans la Loi et où ne l'avez-vous pas entendu ? A ces mots, les disciples tombèrent à terre...

En tombant à terre, les apôtres symbolisent notre mort... mais en les relevant, le Seigneur symbolise la résurrection. Et après la résurrection, à quoi sert la Loi ? A quoi sert la prophétie ? Dès lors Elie disparaît et Moïse disparaît. Ce qui te reste, c'est "Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu"(Jn 1,1). Le Verbe te reste pour que Dieu soit tout en tous (1 Co 15, 28)...

Descends, Pierre. Tu désirais te reposer sur la montagne; voici ce que le Seigneur lui-même te dis "Descends pour peiner et servir en ce monde, pour être crucifié en ce monde." La vie est descendue pour être mise à mort, le pain est descendu pour endurer la faim, la voie est descendue pour se fatiguer sur le chemin, la source est descendue pour endurer la soif, et toi, tu refuses de souffrir ? Ne cherche pas ton profit. Pratique la charité, annonce la vérité. Tu parviendra alors à l'immortalité et avec elle tu trouveras la paix.

Sermon 78, 2-6

En ce temps-là, au cours du repas que Jésus prenait avec ses disciples, il fut bouleversé en son esprit et il rendit ce témoignage :"Amen amen, je vous le dis : l'un de vous me livrera."